Waed Bouhassoun

Hors les murs à l'Opéra de Rennes

Mardi 23 février 2016 à 20h

Chant et oud de Syrie au féminin

Son instrument, le oud, est rigoureusement le même que notre luth, et pour cause. Longtemps, nord et sud de la Méditerranée n’ont pas connu de vraies frontières, et l’Andalousie est restée arabe jusqu’au seuil de la Renaissance. Waed Bouhassoun a d’ailleurs enregistré récemment avec le Catalan Jordi Savall et son ensemble Hesperion XXI un magnifique programme en hommage à la Syrie.
 
Elle chante et joue un répertoire qui vient de très loin, de ce berceau de la musique arabe que fut le vaste territoire de la Perse antique. Sa voix chaude et profonde fait merveille dans les chants soufis de l’Orient arabe et dans le muwashah, la broderie vocale classique qu’a pratiquée avant elle Oum Kalsoum.

Mais cette Druze du Sud de la Syrie est aussi compositrice et a étudié l’ethnomusicologie à Paris après avoir fait ses premières armes à Damas. À l’Opéra de Rennes, elle chante les grands poètes arabes du passé, qu’elle a mis en musique pour son dernier disque : l’Andalou Ibn Zaydoun, le maître soufi Ibn Arabi ou le Syrien Adonis. Sa relecture des amours tragiques de Qays, le « fou de Laylâ », est d’une émouvante simplicité. Waed Bouhassoun vous touche au coeur par son extrême sensibilité artistique.
 
Renseignements et réservations : ici

                                                                                © François Guénet - MCM

Retour sur le concert de Waed Bouhassoun dans la presse : ici